Le concept Nature-Culture

Le concept « Nature-Culture », qui revient dans divers contextes (land-art, art des jardins…), nous paraît aujourd’hui fondamental pour « rapprocher » les citoyens de la nature.
Attractivité d’une approche plus artistique, plus culturelle, de la sensibilisation à l’environnement.
→ Contribue à la réappropriation du patrimoine naturel et permet une vision culturelle sur les espaces et les espèces sauvages.
→ Crée un lien entre des milieux physiques plus ou moins connus et la société moderne, dans une vision « ethno-naturaliste ».


Depuis une quinzaine d’années, nous expérimentons différentes voies permettant de rapprocher des disciplines, de décloisonner notre vision du monde et de relier des approches sensibles, artistiques, à nos actions de sensibilisation et notre pratique naturaliste.

L’humain n’est pas un être rationnel. Nos choix sont influencés par nos émotions et par de nombreux autre facteurs qui orientent nos décisions. Un individu peut avoir conscience des enjeux et de la nécessité de modifier son mode de vie sans pour autant agir pour opérer ce changement. Comprendre ce qui nous constitue, notre relation au monde, se questionner sur nos a-priori culturels, permettent de prendre du recul face à nos choix et de donner du sens, de mieux percevoir ce qui nous anime et oriente nos choix.

L’émotion provoquée par une œuvre artistique, l’expression sensible, la reconnexion au monde vivant sont autant de clés, qui associées à la connaissance et la compréhension du fonctionnement des écosystèmes, donnent réellement du sens à nos actions de sensibilisation.

Le Nature Culture est un espace ouvert à l’expérimentation. Ce programme a connu de nombreuses déclinaisons : l’organisation de rencontres nature culture, l’animation d’un atelier d’écriture, de résidence d’artistes, la publication de documents, l’organisation de concours d’affiches, etc.

Pour dérouler ce programme de longue haleine, nous nous sommes associés au GIET, association présidée par Frédéric Jacquemart, qui est également président de la Frapna Ardèche. Le GIET a pour but de susciter un changement culturel global, une métamorphose, selon l’excellente expression d’Edgar Morin.

Les prochaines rencontres Nature Culture de la Frapna Ardèche seront donc placées sous le signe de la métamorphose culturelle.

à lire : la métamorphose culturelle

Retrouvez aussi une présentation des dernières rencontres nature culture organisées en 2013 à Dunières sur Eyrieux.

Les 5èmes rencontres Nature-Culture de la FRAPNA Ardèche / 7 et 8 décembre 2013 à Dunière sur Eyrieux

Les cahiers Nature-Culture


Les cahiers « Nature-Culture » regroupent à la fois :Couv_CahierNatCultSalamandre_FRAPNA07
› des résultats scientifiques,
› des observations naturalistes,
› des éléments culturels (créations artistiques, photos, contes et légendes),
› des aspects historiques et actuels des relations avec l’Homme autour d’un même thème (un animal ou une plante, un groupe d’espèces, ou encore un milieu naturel).

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s