Immersion en forêt

affiche soirée 2 juin internet

Les 2 et 3 juin prochains, la Frapna Ardèche vous invite à vous immerger en forêt, avec une soirée sur les vieilles forêts Pyrénéennes qui se déroulera à Pont d’Aubenas (centre social « au fil de l’eau ») le vendredi 2 juin à 20h 30 : exposé, diaporama et discussion avec Philippe Falbet de l’association Nature Comminges.

Le lendemain, samedi 3 juin, dans le cadre des Visites Sensibles sur les ENS du Département, nous proposons une balade naturaliste et sensible au coeur de la Forêt des Chambons, sur le Tanargue, toujours avec Philippe Falbet.

La soirée en salle est en entrée libre, l’inscription à la balade du samedi est obligatoire (nombre de places limité) au

04 75 93 41 45 ou animation-ardeche(at)frapna.org

Cliquez sur l’image pour consulter le programme

programme soirée 2 juin et balade

La Frapna participe à une journée d’étude sur les activités sportives de nature

Le 9 mai, à Vallon-Pont-d’Arc, une journée technique est programmée dans le cadre de la Commission Départementale des Espaces Sites et Itinéraires.
Cette rencontre est organisée par Ardèche Olympique (CDOS 07) en partenariat technique avec le CERMOSEM, le CREPS Rhône-Alpes, la commune de Lagorce et le soutien financier du Conseil Départemental.
Plusieurs interventions se succéderont au fil de la journée autour de la question « Quel rôle pour les activités sportives de nature demain ? »
 Il est nécessaire de s’inscrire pour participer à cette journée.
Informations et réservations : ici

Journées Portes Ouvertes 25 mars

La Frapna Ardèche prépare une journée associative qui se déroulera à Largentière le samedi 25 mars.

Au programme 
14h : Conférence et discussion : « La métamorphose culturelle par la démocratie réelle » par Frédéric Jacquemart

Suivra la présentation de l’association ainsi que des animations proposées par le Groupe des Jeunes Naturalistes, association nouvellement créée et hébergée au local de la Frapna Ardèche.

19h : Repas (sur réservations)
20h30 : « The Manivelle Project » par Csaba Palotaï et Joseph Lavandier
« Les cinéastes Jean-Pierre Melville et Jacques Demy utilisaient, enfants, une caméra Pathé-Baby et son projecteur à manivelle. Féru de ce système de cinéma de 9,5 mm, Joseph Lavandier a sélectionné plusieurs films muets, amateurs ou institutionnels, évoquant l’entre-deux-guerres. Histoire de se remémorer la complexité d’une époque déchirée par la montée du fascisme et la menace d’un nouveau conflit mondial. La partition sonore de ce ciné-concert original est composée des bruits mécaniques du projecteur, de quelques voix enregistrées in situ et des improvisations musicales du guitariste Csaba Palotaï ».

Une participation aux frais sera demandée.

Nous diffuserons très prochainement un programme complet de cette manifestation mais vous invitons d’ores et déjà à réserver votre samedi 25 mars 2017.

Projections la Vallée des Loups

De façon quasi unanime, on peut dire que les projections de la Vallée des loups à Aubenas, les Vans et Privas ont été un grand succès ! Nous avons approché les 1 000 spectateurs, plus d’une centaine de personnes n’ont pas pu rentrer dans les salles, les retours du public très positifs.
Les échanges avec Jean-Michel Bertrand ont permis de parler de la « construction » du film, de son vécu mais aussi de nature, de loups et des questions liées à l’acceptation et à la cohabitation avec cette nature sauvage, magnifique et intimement nécessaire à l’Homme.
Les cinémas d’Aubenas, des Vans et de Privas mais aussi les organisateurs de ces rencontres : la Frapna Ardeche, la LPO Ardèche et FERUS (Ours-Loup-Lynx Conservation) ont été ravis de l’engouement suscité par ces séances : l’opinion favorable à la cohabitation avec le loup et à sa conservation est massivement majoritaire dans la société, l’Ardèche ne fait pas exception. Dernier point positif, et pas des moindres, Jean-Michel Bertrand nous a offert 3 journées de partage et d’échanges avec une très grande générosité et beaucoup de convivialité.
Bonne continuation à lui et courez voir la vallée des loups si ce n’est déjà fait (le film a atteint les 100 000 entrées !).

illustration-vallee-des-loups

Conférence « comment s’adapter à un climat qui change ?  » par Jacques Blondel

Jeudi 26 janvier à 18h30

à l’auditorium du Pradel (Mirabel)

 » Les dérèglements climatiques sont l’une des composantes de ce qu’on appelle le «changement global». Ils imposent de nouvelles contraintes aux organismes qui y répondent de plusieurs manières, soit en se déplaçant, ce qu’on appelle la « traque à l’habitat », soit en s’adaptant à ces nouvelles contraintes en restant sur place. S’ils s’adaptent ils peuvent le faire de deux manières : par ajustement de leur comportement, par exemple en avançant la date de leur reproduction ou en revenant plus tôt de migration, processus qui relèvent d’une plasticité phénotypique. Mais ils peuvent aussi le faire par
une réponse génétique aux nouvelles pressions de sélection imposées par ces changements ; il s’agit alors de processus micro-évolutifs. Des recherches récentes ont montré que les deux types de processus peuvent interagir pour accélérer le processus d’adaptation. De nombreux traits d’histoire de vie non indépendants les uns des autres (sélection de l’habitat, migration, date de reproduction, fécondité, mue etc.) sont impliqués dans ces changements. Comme les espèces ne répondent pas toutes de la même manière à ces changements, de nouveaux types de peuplements et d’écosystèmes
sont observés. Les mécanismes entrant en jeu seront expliqués à l’aide d’exemples concrets empruntés chez les oiseaux mais aussi chez d’autres groupes animaux et végétaux. « 

Intervenant
Directeur émérite du Centre d’Écologie Forestière et Évolutive (CEFE, CNRS Montpellier) Jacques Blondel est un biologiste, spécialiste de la biologie des populations et de l’écologie, en particulier l’étude des diversités biologiques à l’échelle des faunes, des peuplements et des populations, en utilisant les oiseaux comme modèle biologique. C’est un pionnier de l’approche d’écologie évolutive en biogéographie. C’est aussi un naturaliste qui œuvre dans de nombreuses instances pour la conservation des espèces naturelles et la compréhension des enjeux récents sur la biodiversité.

Renseignements : FRAPNA Ardèche – 04 75 93 41 45 – frapna(at)ardeche@frapna.org

Organisé dans le cadre du Réseau Biodiversité et Changement Climatique, avec le soutien de la Région Auvergne Rhône Alpes.

Indications géographiques : D’Aubenas, prendre la direction de Villeneuve de Berg, puis Mirabel. Bien avant le village, suivre les indications « Le Pradel ».

Appel à mobilisation : répondez à la consultation publique pour dire non au tir du Pigeon ramier au printemps 2017 en Ardèche

Avant le 18 janvier 2017, réagissez contre le projet d’arrêté visant à classer le Pigeon ramier comme espèce nuisible en Ardèche.

Pigeon ramier (Columba palumbus) - Crédit photo : Christian AussaguelPigeon ramier (Columba palumbus) – Crédit photo : Christian Aussaguel

Le Préfet de l’Ardèche a annoncé le 12 octobre 2016 en commission départementale de la chasse et de la faune sauvage, sa volonté de classer le Pigeon ramier comme espèce nuisible en 2017 dans son département. Cela sans justification précise d’éventuels dégâts.

Le 21 novembre dernier, la LPO avec l’ASPAS, FNE et la FRAPNA ont alors écrit au Préfet de l’Ardèche pour lui demander de justifier cette proposition d’arrêté et dénoncer ce projet sans démonstration de dommages agricoles importants.

Nous sommes ainsi en droit de nous demander dans quelle mesure cela n’est pas orchestré dans le but de ré-ouvrir des chasses de printemps illégales et que l’on croyait révolues. Nous n’avons reçu aucune réponse à ce jour. Dans le même sens, le député Pascal Terrasse a écrit le 16 novembre que « le fait que plusieurs départements limitrophes autorisent la chasse de cette espèce pose problème pour les chasseurs ardéchois ». Lui non plus ne parle pas de dégâts aux cultures mais seulement de chasse ! Ce qui permet de prouver qu’il s’agit là de trouver un prétexte « fumeux » au nom de dégâts inexistants sinon mineurs pour prolonger la chasse, après la clôture et au printemps, des Pigeons ramiers.

Voir leur site :http://www.chasseardeche.fr/index.php?option=com_k2&view=item&id=491:déclaration-des-dégâts-causés-par-les-pigeons-ramiers&Itemid=451

Les associations de protection de la nature dénoncent l’inscription du Pigeon ramier comme nuisible à la seule fin de chasser des oiseaux migrateurs en route pour leur lieu de nidification et donc en complète contradiction avec la Directive Oiseaux qui interdit les chasses de printemps.

Nous vous invitons donc très vivement à répondre, vous et vos proches, très largement à la consultation avant le 18 janvier 2017 par voie électronique à l’adresse ddt-consultation-environnementale-public@ardeche.gouv.fr  ou par voie postale à la Direction Départementale des Territoires – Bureau des Procédures – BP 613 – 07006 Privas Cedex pour exprimer votre désaccord sur ce projet.

Vous pouvez utiliser les arguments tout ou partie des arguments suivants produits par la LPO (Ligue de Protection des Oiseaux), mais surtout merci de personnaliser votre argumentaire sans faire de copier-coller car vos observations ne seront alors pas prises en compte.

Lien pour la consultation publique, la note du préfet et le projet d’arrêté.

Une pétition est également en ligne, qui viendra compléter les réponses à la consultation : pétition pigeon ramier

La LPO Rhône-Alpes coordonne également l’action de mobilisation autour du suivi de la migration au col de l’Escrinet. Un appel à don et plusieurs événements sont programmés sur le col, n’hésitez pas à vous rapprocher de votre association locale pour participer à cette mobilisation.

Voir la lettre transmises aux adhérents : ici

Retour sur la journée passée dans la RNR

La Réserve Naturelle Régionale des Grads de Naves a suscité l’intérêt de nombreux visiteurs

2016-12-10-portes-ouvertes-rnr

Samedi 10 décembre, la Frapna Ardèche proposait une visite de la Réserve Naturelle des Grads de Naves. Une trentaine de personnes ont participé à cette balade, tandis qu’une équipe de 10 étudiants du lycée agricole parcourait la réserve et terminait les travaux de débroussaillage et de repérage initiés le matin même.

Parmi les participants, nombreux étaient des riverains et habitants des Vans. La Frapna se réjouit de l’intérêt manifesté pour cet espace dédié à la protection de la nature et à l’éducation à l’environnement.

Lire la suite